« Tout le bleu du ciel » de Mélissa Da Costa

tout le bleu du ciel
Vous êtes ici : Accueil » Littérature » Critiques de livres » « Tout le bleu du ciel » de Mélissa Da Costa

Il y a des livres qui vous plaisent. Que vous lisez avec plaisir et que vous rangez ensuite dans votre bibliothèque en pensant qu’il vous a fait passer un bon moment. Et il y a les livres qui vous marquent, vous transportent, vous ont ému. Ceux que vous ne pourraient pas oublier ! C’est le cas du roman de Mélissa Da Costa : Tout le bleu du ciel. Un roman plein de tendresse, de passion et d’émotions.

Mon résumé du livre

Emile Verger est un jeune homme de 26 ans dévasté par le départ de Laura il y a un an, sa petite amie durant quatre ans. Pour couronner le tout, il vient d’apprendre qu’il est atteint d’une maladie. Un Alzheimer précoce. Les médecins ne lui donnent guère plus de deux ans à vivre. Un nouveau coup de massue vient le frapper à cette annonce. Alors que sa famille espère qu’il suive un essai clinique, lui n’aspire qu’à une seule chose : s’éteindre dans les montagnes, loin des hôpitaux. Il dépose une annonce sur Internet pour trouver un compagnon de voyage, tout en exposant sa maladie, afin que la personne qui y réponde soit préparée. C’est alors qu’il rencontre Joanne, une jeune femme pour le moins mystérieuse.

Ma critique du livre Tout le bleu du ciel

La mise en place de l’histoire

Au tout début du livre, nous retrouvons Emile et apprenons son état de santé. Son envie de partir terminer sa vie lors d’un périple en montagne est déjà au centre de son attention. Il poste l’annonce sur Internet. Une annonce pour le moins étrange, il le sait, mais il l’envoie tout de même. Plus de marche arrière possible, la machine est lancée. Son camping-car est acheté, il doit le récupérer la même semaine. Il sait que sa famille ne comprendra pas son voyage, alors il leur cache. Il fait croire que, le lundi suivant, il entre à l’hôpital pour suivre un essai clinique. Ils ne savent pas qu’en réalité il sera déjà bien loin…

À lire  "Vindicta" de Cédric Sire

Alors, avant de chercher Joanne le samedi sur leur point de rencontre, il passe voir sa soeur, ses parents et son meilleur. Ce qu’ils ne s’imaginent pas une seconde, c’est qu’il est passé les voir pour leur dire adieu. Seul Renaud le connaît parfaitement et sait de quoi il en retourne.

Le déroulement de l’intrigue

Au moment de sa rencontre avec Joanne et de leur premier trajet, Emile se demande s’il a fait le bon choix. Mystérieuse, bizarre, il la traite même de « folle » au début. Elle parle peu, elle se fiche pas mal de l’endroit où ils vont. Bref, elle a l’air de fuir quelque chose, mais ne dit rien. Alors Emile s’imagine toutes sortes de choses. Il essaie de l’interroger, mais elle trouve toujours le moyen de se défiler.

Durant la lecture, il y a de nombreux retours en arrière. Des souvenirs d’Emile de sa vie d’avant. D’abord avec Laura, puis avec son meilleur ami et enfin avec sa famille, surtout sa soeur Marjorie. L’auteure nous révèle beaucoup d’éléments à son sujet, jusqu’à ce que la mémoire finisse par aller de moins en moins bien. Peu à peu, ce sont les souvenirs de Joanne qui prendront place et le lecteur aura la bonne surprise de découvrir qui elle est et d’où elle vient. Ainsi que son terrible secret.

Le dénouement

Le dénouement n’est guère surprenant, mais merveilleux. Avec plein d’émotions, nous retrouvons tous les personnages sur la fin. Un point final majestueux pour un roman qui offre une belle leçon de vie sur cette maladie et notre quotidien.

À lire  "La fille de nulle part" de Frédéric Brown

Mon avis sur le livre Tout le bleu du ciel

Plus de 830 pages de bonheur intense. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. J’ai lu chaque mot, chaque phrase, avec autant de délectation. Ma grand-mère est décédée des suites de la maladie de l’Alzheimer. J’avais donc commencé ma lecture avec une certaine appréhension. Comment l’auteure allait-elle amener la maladie dans le quotidien d’Emile et Joanne ? Est-ce que la réalité sera bien présente ? N’y tenant plus de me poser autant de questions, j’ai préféré fermer mon esprit et profiter de l’histoire transmise à travers les chapitres.

Bien que ces derniers soient assez longs (mais il ne s’agit là que d’une appréciation personnelle), la lecture est relativement fluide. Les pages passent à une vitesse phénoménale, tellement je souhaitais connaître la suite. Je ne fus absolument pas déçue par la fin. Un torrent d’émotions (et de larmes ?) est arrivé durant la lecture des trente dernières pages. Un dénouement d’une grande beauté, malgré la tristesse de cette maladie.

Je recommande à 10 000% cette lecture. Elle m’avait été conseillée par un ami, et j’en suis très heureuse. Je n’en reviens toujours pas d’avoir autant aimé ce livre. Véritable coup de coeur !

Retrouvez ma chronique sur ma page Instagram

Dans la même catégorie

« La ligne verte » de Stephen King

« La ligne verte » de Stephen King

Il y a des récits qui marquent les esprits, c'est le cas pour "La ligne verte" de Stephen King. Ce roman, qui nous plonge au cœur du couloir de la mort d'une prison américaine pendant la Grande Dépression, est une œuvre qui interpelle, émeut et questionne. Je vous...

lire plus
« Le sens de nos pas » de Claire Norton

« Le sens de nos pas » de Claire Norton

Dans l'univers foisonnant de la littérature contemporaine, rares sont les ouvrages capables de capturer l'essence même de l'existence humaine avec autant de finesse que "Le sens de nos pas" de Claire Norton. Pour moi, il s'agit d'un véritable coup de cœur pour cette...

lire plus
La saga « Witch and God » de Liv Stone

La saga « Witch and God » de Liv Stone

Lorsqu'on pénètre dans l'univers magique et mystique de la saga Witch and God, on découvre une richesse narrative et thématique qui envoûte le lecteur dès les premières pages. Du moins, ce fut le cas pour moi. Des personnages superbement conçus aux intrigues qui...

lire plus

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *